Favoriser la réinsertion des enfants des rues du Caire


La Fondation Air Liquide soutient le projet « Enfants des rues  » de FACE for Children in Need. Cette association vient en aide aux enfants des rues du Caire avec une approche basée sur le respect pour les aider à réintégrer durablement la société.

La détresse des enfants des rues du Caire

Plus de 15 millions d’enfants vivent dans la pauvreté en Égypte. La ville du Caire en particulier souffre de surpopulation à cause de la forte croissance urbaine de ces 40 dernières années. De nombreux enfants vivent dans la rue, livrés à eux-mêmes : « dans 60% des cas, la principale cause vient de violences de la part des familles » explique Pierre-Louis Leroy, coordinateur FACE. « Pour ces enfants, la rue est perçue comme un refuge, et elle est vécue dans un premier temps comme tel, même si en réalité la rue les expose à d’autres violences, à la drogue et aux abus sexuels ».

Une approche douce pour redonner confiance aux enfants

L’originalité de l’approche de l’association FACE est de considérer ces enfants comme des victimes et non comme des délinquants, alors que la société égyptienne porte en général sur eux un regard très critique. « Ils ont perdu toute confiance en les adultes. Nous allons à leur rencontre dans les rues pour nouer des contacts avec eux par des méthodes non-envahissantes, grâce à des jeux et des activités sportives, des activités éducatives non formelles et des premiers soins de santé ». L’objectif : construire petit à petit une relation de confiance, dans le temps et avec beaucoup de patience. « Nos centres d’accueil ont la particularité d’être ouverts : les enfants entrent et partent comme ils le veulent, sans contrainte ». FACE veut en effet inciter les enfants à prendre eux-mêmes la décision de quitter la rue. Ensuite, l’association leur propose une remise à niveau scolaire et des formations afin de contribuer à une réintégration durable. Depuis 5 ans, 655 enfants ont pu être réintégrés dans la société. FACE s’investit également pour faire évoluer le regard trop moraliste porté sur ces enfants des rues, en sensibilisant des acteurs publics et des associations locales, ainsi qu’en développant des formations de travailleurs sociaux.

Financement d’un mini-bus

« Nous accueillons 105 enfants chaque année dans notre centre basé dans la banlieue du Caire. Nous avions un petit véhicule de quatre places pour emmener les enfants à l’école, à leurs entrainements sportifs ou encore à des consultations médicales, mais c’était insuffisant. Grâce à la subvention de la Fondation Air Liquide, nous avons pu acheter un van de 15 places, ce qui a considérablement amélioré l’organisation des déplacements avec les enfants ! C’est beaucoup plus pratique et très apprécié par les enfants » complète Pierre-Louis Leroy.

[divider]

Pour en savoir plus

Site internet de Face For Children : www.facechildren.org

[divider]

Témoignage

Fournir un moyen de transport sûr pour prendre soin de ces enfants est essentiel, et je pense que le principal est de contribuer à leur réinsertion au sein de la communauté, en dépit des problèmes sociétaux.

Ehab MAKRAM
MedGas Business Manager
Air Liquide Egypte