Rénovation d’un Poste de santé-maternité dans le Delta du Sine Saloum au Sénégal

Le Sine Saloum : entre terre et mer, une des plus belles régions du Sénégal. Mais aussi une des plus pauvres : sur la centaine d’îles du delta, les échanges avec l’extérieur sont limités et tributaires des passages de pirogues. En voyage dans les îles, Michel Huchet décide d’optimiser ces transhumances pour apporter l’essentiel aux villageois isolés : des lunettes usagées, des médicaments non utilisés mais en cours de validité, des livres pour les écoles. L’association Voiles Sans Frontières est ainsi née il y a 20 ans.


Le mot des marraines

Revenant de congés de maternité, j’ai ressenti le besoin d’aider les femmes de Bassar à donner naissance à leurs enfants dans des conditions décentes.

Elisabeth Ndiaye Ndong

Responsable Ressources Humaines, Air Liquide Sénégal


Construire un logement de fonction près de la maternité était impératif pour favoriser la venue d’une sage-femme. Cela va notamment permettre de réduire considérablement le délai d’intervention lors des accouchements la nuit.

Marie Ba Lacouture

Responsable Informatique Air Liquide Sénégal


Un accès aux soins amélioré sur l’île de Bassar

Voiles Sans Frontières s’est fixé un triple objectif : médical, scolaire et socio-économique. Chaque projet est issu d’une demande de la population : « pour nous faire connaître et assurer le suivi des initiatives, nous passons tous les ans dans les villages » précise Cécile Gouy, coordinatrice du projet. A Bassar, l’éloignement géographique des établissements de santé rend l’accès aux soins plus difficile. 6 000 habitants dépendent d’un poste de santé ne pouvant plus assurer une prise en charge suffisante : le bâtiment est délabré et n’est approvisionné ni en électricité ni en eau potable en continu. « Nous avons été alertés par l’infirmier chef de poste en 2015 » indique-t-elle. 18 mois de travaux ont été nécessaires avant d’inaugurer un nouveau complexe de 340 m2 comportant une maternité réhabilitée, un centre de médecine générale neuf, une pharmacie et un logement. La Fondation Air Liquide a financé l’achat de matériaux nécessaires aux travaux et à certains équipements : doppler fœtale, lampe d’auscultation, etc.

Un accompagnement permanent pour les femmes

Grâce à la construction du logement, le poste de santé-maternité a pu recruter une sage-femme à temps plein. « Désormais la sage-femme est respectée des habitants, explique la coordinatrice. Elle vient d’ailleurs de prolonger son contrat ». L’accompagnement des femmes enceintes et le suivi des nouveau-nés sont ainsi renforcés : le nombre de consultations prénatales a été multiplié par 5 et un service de planification familiale a été créé. Côté médecine générale, la hausse progressive du nombre de consultations traduit l’amélioration de la prise en charge des malades. « Nous passons régulièrement pour nous assurer que les bâtiments sont entretenus et faire de la formation médicale et informatique, conclut Cécile Gouy. Le centre est désormais autonome : le prix des consultations en finance le fonctionnement ; un récupérateur d’eau de pluie et un système électrique solaire sur l’ensemble des bâtiments ont été installés ».


Pour en savoir plus

Voiles sans frontières

Retrouvez le précédent projet Voiles Sans Frontières soutenu par la Fondation Air Liquide


Témoignage

La maternité a permis aux femmes d’effectuer leur consultation à temps, elles suivent l’ensemble des consultations prénatales. Le centre permet de déceler les grossesses à risque et de rediriger les patientes concernées vers des hôpitaux. J’examine ainsi une trentaine de femmes par mois et pratique en moyenne 10 accouchements. Parallèlement, depuis juillet 2016, le nombre de consultations généralistes a triplé : la population a envie de venir au poste de santé et le personnel est dynamique !

Fatou Faye
Infirmière Chef du Poste santé/maternité de Bassar